YoutubeUsersumbrellaTwitterItalicBoldsurfsuccessspotifySoundcloudshare-eventsend_emailsearchplusPin mapPin map drop shadowphonepage-creationmy-accountmoneymaillyve-maplyve-logo-whitelyve-logo-ulyve-logo-topbarlyve-logo-topbar-bislyve-logo-oldlessitunesInstagramfrenchcoincoinFacebookFacebookeditdrumsdownloadDeezercontractconcert-liveclosecheckmarkCalendarbandcampapple-music
Mes informations Mes pages artistes Mes paiements Mes billets Se déconnecter

mardi 11 juin 2019 19H30 - 23H30 La Dame de Canton

Liquid Bear / Goodbye Goni / The Sponges – À la Dame de Canton le 11 juin

CONCERT ANNULÉ

Formé à Paris en 2018, Liquid Bear rassemble 4 musiciens d’horizons différents au service d’un rock naviguant entre force et psychédélisme. Ils s’inspirent à la fois des expérimentations du courant progressif des années 1970 marqué par King Crimson, et de la mouvance de groupes plus actuels tels que Birth Of Joy.

Goodbye Goni, power trio de la région parisienne, assène des riffs de rock acérés teintés de Blues et de Soul sur des textes oniriques en anglais.
Le groupe se produit sur de nombreuses scènes de la région parisienne avant de réaliser leur premier EP « HOODOOED » sorti en avril 2015.

The Sponges, formé en 2016 à Paris, se compose de 4 musiciens approchant la vingtaine.
Ils forment un groupe de rock mélodieux aux riffs cinglants, aériens ou dansants.

La salle

La Dame de Canton

Port de la Gare 75013 Paris

À la fin des années soixante-dix, deux jeunes français réussissent le pari fou de faire fabriquer une authentique jonque chinoise traditionnelle sur le chantier naval de Canton. En 1995, après avoir navigué pendant dix ans pour découvrir différents pays d’Asie, Afrique, Europe, Etats-Unis, soit au total une quarantaine de pays, la Dame de Canton s’amarre au cœur de Paris rive gauche pour s’ouvrir au public en tant que lieu multiculturel. La jonque prend alors le nom de Guinguette Pirate et devient un carrefour culturel et pluridisciplinaire entre artistes du monde entier. Elle reprendra plus tard son nom d’origine de Dame de Canton et s’ouvrira de nouveau à la programmation musicale et la privatisation.